A+ A A-

La pratique de l'Aïkido

Depuis la fin du vingtième siècle, les sociétés occidentales s’interrogent et désirent des modes de vie équilibrés et en harmonie avec la nature.

Dans le domaine des activités physiques de loisirs, on recherche une activité débouchant sur l’équilibre et la paix intérieure.

Les occidentaux se tournent vers l’orient et en particulier, vers l’empire du soleil-levant pour se ressourcer.

Les valeurs en vogue ont pour nom, calme et simplicité. On s’intéresse, par exemple à l’esprit Zen qui allie rigueur, précision, disponibilité, spontanéité et liberté (zen :mot adopté par le langage courant qui invite à rester tranquille dans une situation de stress).

En effet les japonais sont passés maîtres dans l’art de se décontracter et de décompresser à travers de multiples activités permettant de se réconcilier avec soi-même et de ne faire qu’un avec la nature.

Le but est de parvenir à conserver la maîtrise de soi et la paix intérieure, dans une situation difficile en développant, la concentration mentale, l’imagination, la respiration la fluidité, pour retrouver la paix dans une relation harmonieuse avec autrui et la nature.

Présentation

L’Aïkido qu’on traduit par voie de l’harmonisation des énergies ou, plus sobrement par voie de l’harmonie, est un art martial japonais qui a surgit de l’intuition de Maître Morihei UESHIBA. Il est le fruit d’une profonde recherche.

L’Aïkido cultive l’esprit de défense non violente, il repose sur la synthèse des principes moraux basés sur la courtoisie, le respect, l’entraide et l’amitié ; et des lois physiques d’équilibre dynamique, de fluidité, de centrage, de verticalité.

Il permet à toute personne déterminée, d’harmoniser ses émotions et ses gestes dans le but de maîtriser les sensations de peur, d’angoisse, de lâcheté, et de développer la sérénité face au danger, le courage et le sens de l’honneur.

L’Aïkido comprend :

  • Des mouvements pratiques de self défense dérivés des techniques de combat d’écoles traditionnelles de samouraïs, à mains nues et avec armes, telles que le Daïto ryu aïki ju jutsu et le Kashima shinto ryu.
  • Des concepts spirituels universels issus :
    • du ShintoÏsme. L’entraînement de l’Aïkido est un acte de purification pendant lequel l’individu s’accorde avec la nature.
    • du Taoïsme et du Confucianisme. On ne peut s’élever qu’en acceptant et qu’en respectant l’équilibre des forces antagonistes du Yin et du Yang.
    • du Bouddhisme Zen. L’Aïkido porte en lui la pensée Zen. On y retrouve la vacuité et la disponibilité mentale qui sont deux états nécessaire pour agir justement.

L’Aïkido est la transformation d’un art de guerre, dont le but est de détruire, en un art de paix qui préserve la vie.

  • Les formes d’attaques sont classiques. On distingue des saisies et des frappes, de face et derrière.
  • Les techniques appliquées sont pour la plupart, des torsions articulaires qui reposent sur l’écoulement fluide de l’énergie de l’attaque et se concluent par une immobilisation ou par une projection. La pratique s’effectue debout et à genoux face à un ou plusieurs adversaires, avec des armes ou à mains nues.
  • La compétition est exclue de la pratique afin de préserver l’utilité vitale de l’aspect traditionnel de l’entraînement de l’art martial, qui considère qu’une technique ne peut être exécutée efficacement que si l’on imagine qu’on est entouré par huit adversaires venant des huit directions équidistantes.
  • L’étiquette occupe une place importante, elle harmonise le comportement de chaque personne avec le groupe pour lui permettre de progresser. Elle exprime le respect, l’attention et la disponibilité.

L’Aïkido est une école d’éducation et de perfectionnement de l’esprit.

Les valeurs éducatives de l’Aïkido

Le but de l’Aïkido est d’éviter le conflit en calmant et en cherchant à rétablir l’harmonie. Il allie rigueur, concentration, souplesse du corps et disponibilité de l’esprit. Il favorise la volonté de dépassement de soi, l’entraide et l’écoute.

  • Physiquement, L’Aïkido permet de conserver la santé physique en favorisant
    • Le développement harmonieux du corps.
    • Une vivacité nerveuse et une décontraction dans l’action.
    • L’acquisition d’une bonne coordination gestuelle.
    • La prise de conscience de la notion d’espace-temps ou timing.
  • Techniquement la recherche d’harmonie se manifeste à travers deux principes fondamentaux :
    • La disponibilité, c’est la capacité à s’adapter à toutes les formes d’attaques et à différents partenaires, de répondre positivement, par son attitude, à une sollicitation.
    • La non-opposition, afin d’apprendre à utiliser la force de l’adversaire. Ce qui nécessite une utilisation proportionnée de sa propre énergie.
  • Mentalement, L’Aïkido améliore l’utilisation du système nerveux et développe :
    • La confiance en soi.
    • La concentration, l’esprit est aiguisé.
    • Le contrôle des tensions, en gardant son calme on reste lucide dans l’action.
Budo ne signifie pas vaincre l’adversaire par la force. Ce n’est pas non plus une arme de destruction. Le véritable Budo consiste d’abord à accepter l’esprit de l’Univers, à sauvegarder la paix en ce monde, à protéger et favoriser l’épanouissement de tous les êtres.

Morihei Ueshiba

Guide du débutant en Aïkido

Stages recommandés par l'A.C.P.

Stages Cercle Tissier